Sans titre

2014, linogravure, 25 x 30 cm.

Appréhender et ressentir, incarner au sens littéral d'entrer dans la chair, graver autant qu'inciser, la gravure permet d'apprécier le support sur lequel on s'appuie. L'outil devient le prolongement de la main, œuvrant au contact d'un support inerte, telle une dissection de la matière, un rapport physique surgit incontestablement. L'expérience corporelle et sensorielle est bien là. Les entailles légères laissent apparaître les méandres d'un dessin exécuté de manière presque automatique.